top of page

Soigner son microbiote avec le Noyer !

Le microbiote (ou flore intestinale) est un ensemble de micro-organismes présents dans notre tube digestif. Constitué de milliards de bactéries, champignons et autres micro-organismes qui communiquent entre eux, notre microbiote est impliqué dans la plupart des grandes fonctions vitales


Il contribue au bon fonctionnement : 

  • Du système digestif

  • Du système immunitaire 

  • Du système nerveux 

  • De la bonne synthétisation de certaines vitamines essentielles 


noyer microbiote


Signes d’un microbiote déséquilibré (dysbiose)


  • Troubles digestifs 


Si l’équilibre de la flore intestinale se rompt, des bactéries descendent plus bas et colonisent en masse l’intestin grêle : on parle de “colonisation bactérienne chronique de l’intestin grêle”. Cela engendre des ballonnements, des maux de ventre, des inflammations de l’intestin, des douleurs articulaires ou encore des carences alimentaires et des anémies. 


  • Prise de poids 


Quand l’alimentation est trop grasse par exemple, les bactéries sont plus nombreuses à arriver dans le sang, et notre corps déclenche une réponse inflammatoire. Des réserves de graisse se forment alors. Les bactéries de l’intestin pourraient également agir sur le sentiment de faim et de satiété. Autrement dit, certaines bactéries seraient à l’origine de “fringales” en favorisant une nourriture sucrée et grasse.



  • Immunité fragilisée


Environ 80% de notre système immunitaire est localisé dans notre intestin. Cette cohabitation fragile avec les bactéries de la flore intestinale repose sur un microbiote équilibré. S’il y a une dysbiose, cela impactera directement les cellules immunitaires qui seront plus sensibles et joueront moins leur rôle de protection de l’organisme. 


  • Problèmes de peau 


La dysbiose altère la flore intestinale mais également la muqueuse intestinale, une barrière essentielle de protection. Cette dernière laisse alors passer les éléments étrangers dans la circulation sanguine, provoquant une sur réaction immunitaire inflammatoire.  Cette réaction excessive se traduit également par la peau liée à l’intestin par un axe cellulaire et bactérien.


Cela se traduira par des démangeaisons, des éruptions de boutons, de l’acné, une sécheresse de la peau, psoriasis… De plus, une fragilité intestinale peut avoir pour conséquence une plus grande sensibilité aux allergènes alimentaires. C’est la raison pour laquelle certaines allergies alimentaires se manifestent également au niveau cutané. 


  • Troubles nerveux 


L’intestin influencerait directement le cerveau en modifiant certains paramètres des différentes régions de celui-ci, et cela via le nerf vague. Le nerf vague est la voie de communication la plus importante et la plus rapide entre l’intestin et le cerveau. Le cerveau utilise les informations données par le nerf vague pour sonder l’état général du corps, tandis que l’intestin est au cœur de l’activité microbienne de l’organisme. 


En cas de microbiote équilibré, cette communication entre cerveau et intestin se déroule correctement. Mais si nous souffrons d’une dysbiose, il y a un dysfonctionnement de la communication ce qui impacte directement notre état psychologique. Cela s’exprime généralement par des états anxieux ou dépressifs surtout à l’idée d’atteindre ses objectifs, une hypersensibilité vis à vis du monde extérieur, une perte de constance et des difficultés face aux changements . 



noyer microbiote gemmothérapie


Les solutions : soigner son hygiène de vie 


Notre microbiote intestinal est donc un véritable écosystème qui participe activement à notre santé globale. Bien le nourrir est fondamental pour le maintenir à l’équilibre. L’alimentation joue un rôle clé dans cet équilibre précieux pour notre organisme, et même centrale puisque les aliments que nous avalons influencent l’ensemble de notre microbiote.  


Il est donc primordial de soigner notre ventre en faisant appel aux nombreux végétaux qui participent à sa bonne santé et qui nourrissent les bonnes bactéries qui vivent dans notre intestin. Ces bonnes bactéries raffolent des fibres contenues dans les fruits, les légumes, les légumineuses et les céréales complètes. Certains aliments nourrissent naturellement les bonnes bactéries de notre flore intestinale : ce sont les prébiotiques, contenus notamment dans les poireaux, choux, brocolis, ail, salsifis, spiruline. Afin de potentialiser leurs effets, nous pouvons les enrichir en ferments lactiques (probiotiques) grâce à la technique de la lactofermentation à base d’eau et de sel. 


A l’inverse, les aliments transformés et sucrés perturbent le microbiote et favorisent son inflammation. Ils sont donc à limiter pour maintenir un bon équilibre de notre flore. 



noyer microbiote gemmothérapie



Un allié de choix : le bourgeon de Noyer !  


Vous connaissez la puissance des bourgeons et leurs bienfaits sur notre santé. Sur la question de notre microbiote, le bourgeon de Noyer sera un allié de choix.


  • Action sur le système digestif 


Grand remède du système digestif, de l’intestin, du pancréas et de la rate, la principale force du bourgeon de Noyer réside dans son action bienfaisante sur la restauration de l’ensemble des flores de notre organisme, et notamment sur notre flore intestinale.


En effet, son action prébiotique favorise le développement des bonnes bactéries de notre microbiote, régulant ainsi les diverses fonctions intestinales, de la digestion au soutien de l’immunité générale.


En favorisant le développement des bonnes bactéries, le Noyer soulage et régule les dysbioses intestinales d’une part, et contribue ainsi à l’élimination des pathogènes responsables de diarrhées d’autre part : celles provoquées à la suite de prise d’antibiotiques, mais aussi les cas de diarrhées chroniques (maladie de Crohn). Il stimule la sécrétion des sucs pancréatiques, agissant positivement sur le syndrome de mauvaise absorption par insuffisance pancréatique. 



  • Action sur la peau


En agissant sur les muqueuses intestinales par son effet drainant, le Noyer agit aussi sur la santé et la beauté de la peau. Il renforce le collagène et protège la peau des attaques extérieures. Par ailleurs, il est conseillé dans les cas de maladies auto-immunes comme le psoriasis, le lupus et la sclérodermie.


On le conseille également dans les cas d’eczéma infecté et pour soulager l’impétigo. 


On conseille généralement de prendre le Noyer en cure de 2 à 3 mois  (21 jours de prise suivie d’une semaine de pause). Nos flacons sont des cures de 6 à 8 semaines.



Où trouver notre macérat de bourgeons de Noyer ? 



noyer microbiote gemmothérapie



Dans nos synergies














Commentaires


bottom of page